Les plantes à massifs

By in
914
Les plantes à massifs

Les plantes à massifs permettent de fleurir balcons, terrasses et jardinières, parterres, bordures et massifs de jardin. On distingue deux périodes de plantation : le printemps et l’automne, ce qui permet d’avoir des fleurs tout au long de l’année. Ces plantes nécessitent peu d’entretien et vous offriront, de plus, une floraison rapide et abondante.

 

Le choix des plantes

L’exposition :

Dans son trajet journalier de l’est à l’ouest, le soleil, rencontrant des écrans dans le jardin (habitation, mur, haie, arbre), engendre 4 types d’exposition. À chaque exposition correspondent des espèces adaptées. Nous vous proposons de les découvrir dans le tableau “Les principales espèces” (cf. pages suivantes).

  • Ombre : Au nord. L’exposition la plus difficile. Choix de végétaux limité.
  • Mi-ombre : À l’est nord/est. Choix de végétaux limité.
  • Mi-ensoleillée : À l’ouest, au sud/est et au sud/ouest. Cette exposition convient à beaucoup d’espèces.
  • Plein soleil : Au sud. Une exposition convenant à certaines espèces.

 

Les couleurs :

• Pour réussir une bonne association, 3 règles simples sont à respecter :
  1. Associer les couleurs qui s’harmonisent entre elles. C’est le cas des trois couleurs principales: rouge, jaune, bleu sur tons différents (foncé + clair).
  2. Choisir une couleur dominante.
  3. Intégrer les couleurs complémentaires (associations de deux couleurs principales). Elles se mélangent parfaitement avec la couleur dominante qui n’entre pas dans leur composition.
• Les bons couples :
  • -avec le rouge = jaune, bleu, vert.
  • -avec le jaune = rouge, bleu, violet.
  • -avec le bleu = rouge, jaune, orange.

Le blanc est une couleur universelle qui sert de liaison dans toutes les associations, permettant ainsi de faire de bons trios.

 

Les massifs de pleine terre

• Le bon choix :

C’est avant tout le vôtre, selon vos goûts. Parmi plus d’une quarantaine d’espèces, il vous faut respecter quelques règles essentielles avant d’acheter:

– des espèces adaptées à l’exposition,

– des coloris en harmonie,

– la bonne densité de plantation que nous vous indiquons dans le tableau des espèces.

 

• La qualité du sol est primordiale :

La terre de plantation doit être très fertile. Il est donc nécessaire d’amender (terreau, fumier) et de fertiliser (engrais) l’espace que vous consacrez à la plantation des fleurs en massif. Vous en serez récompensés par une plus longue et abondante floraison de plantes très vigoureuses, qui résisteront mieux aux parasites comme aux maladies.

 

• La répartition des couleurs :

Si vos massifs sont dans la pelouse ou le long d’une haie, la couleur rouge sera bien mise en valeur, son association avec le vert tempérant son agressivité. Les couleurs vives et chaudes (rouge, jaune), à voir de près, se placent près des entrées et de l’habitation. En revanche, celles qui sont claires et froides (bleu, violet) sont à regarder de plus loin. Sachez également que les feuillages colorés en bordure des massifs leur donnent de la densité.

 

• L’ordre de plantation :

Commencer la plantation par le périmètre du massif et des taches de couleur.

 

• Des espèces adaptées à l’ensoleillement :

Dans les zones difficiles s’en tenir aux espèces adaptées.

À l’ombre : bégonias, impatiens, fuchsia.

En plein soleil : Anthémis, Bidens, Diacia, Euryops, Felicia, Ficoïdes, Gazania, Géranium, Lantana, Œillet d’Inde, Ostéospermum (Dimorphotéca) Lobélia, Sauge, Scaévola.

 

Les jardinières, potées, suspensions

Idéales pour décorer verticalement et agrandir le jardin! Pour les réussir pleinement, il faut s’adapter aux contraintes de la culture dans un volume limité.

 

• Le drainage est indispensable :

Au fond du récipient, sur 1/5 de la hauteur du contenant, remplissez de tessons de pots de terre, gravier ou billes d’argile expansée.

 

• Utilisez un bon mélange terreux :

La meilleure des terres de jardin n’est jamais assez performante. Les terreaux pour jardinières, composés de tourbe blonde, terreaux de feuilles, sable et argile sont bien adaptés à ce mode de culture.

 

• Réalisez une bonne plantation :

Sans jamais tasser ou alors très légèrement; remplissez de terreau jusqu’à 2 cm du bord. Creusez le trou de plantation du volume de la motte. Installez la plante et nivelez la sur- face. Arrosez en 2 fois, 2 à 3 litres pour une grande jardinière à 1 minute d’intervalle. Complétez en terreau au niveau initial après que la terre se soit tassée (un jour ou deux).

 

• L’ordre de plantation :

Commencez par planter les plus grandes plantes ou celles du fond s’il y a deux rangées ou plus.

 

• L’art des associations :

Associez des plantes à port dressé et à port retombant :

– Meilleures plantes pour jardinières : Agératum, Anthémis, Brachycome, Coléus, Diascia, Euryops, Lantana, Géranium et Verveine, au soleil. Bégonias, Impatiens, Fuchsia à l’ombre.

– Meilleures plantes pour suspensions: Géranium lierre, Bidens, Pétunia, Surfinia, Lobélia, Verveines, Scaévola et Brachycome, au soleil. Impatiens et Fuchsia à l’ombre.

 

L’entretien

L’arrosage.

• Arrosez régulièrement. Le matin au printemps et le soir en été. En principe peu à la fois mais souvent. Pour les massifs, 10 litres d’eau par m2, par semaine quand il ne pleut pas, en deux fois, suffisent. Les jardinières et les suspensions sont arrosées tous les jours. Si vous avez de grandes quantités à arroser et si vous partez en vacances pendant une longue période, l’installation d’un système d’arrosage goutte à goutte résoudra efficacement ce problème.

• Économisez l’eau en recouvrant le sol d’écorces de pin, ce qui supprime également le développement des mauvaises herbes. Sinon binez fréquemment (un binage vaut deux arrosages), pour réduire l’évaporation en supprimant la croûte qui se forme après un apport d’eau.

 

La fertilisation.

Apportez de l’engrais avec l’arrosage au moins tous les quinze jours. Les performances (abondance et durée de la floraison) en seront nettement améliorées. Pour les jardinières, ce rythme peut être porté à une semaine.

 

Les nuisibles.

Avant de traiter, regardez régulièrement vos plantes. Ce n’est pas la peine d’intervenir s’il n’y a pas de traces de nuisibles. Dès l’apparition des premiers symptômes (sur- veillez le dessous des feuilles et la présence des fourmis, un bon indicateur) traitez avec un insecticide polyvalent. Si vous constatez d’autres dégâts ; taches, pourritures causées souvent par des maladies, apportez un échantillon pour que le spécialiste de votre magasin puisse vous indiquer le bon produit à utiliser.

 

La bonne habitude.

Supprimez les fleurs et feuilles fanées ou abîmées au fur et à mesure. L’aspect, la vigueur et souvent la refloraison en seront améliorés.

54321
(2 votes. Average 5 of 5)
Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *